Week-end à Berlin : ce qu’il faut absolument savoir

Week-end à Berlin : ce qu’il faut absolument savoir

Nous avons rencontré Florian de Découvrir Berlin qui a vécu deux ans aux Pays-Bas (où on peut découvrir Amsterdam) et qui est maintenant installé depuis quelques temps en Allemagne. Il nous raconte sa vie dans cette ville très internationale et nous donne des conseils pour profiter d’un week-end à Berlin. Interview.

Tout ce qu’il faut savoir pour partir en week-end à Berlin

Qui es-tu ?

Je m’appelle Florian (je me cache derrière le surnom ridicule de Joe Night qui date de ma tendre adolescence), j’ai 27 ans. J’ai fait des études de management culturel à Lille, là où j’ai grandit. J’ai passé deux ans aux Pays-Bas où j’ai bossé pour l’Institut français. Et me voilà maintenant expatrié à Berlin.

Pourquoi  Berlin est une de tes destinations préférées ? 

L’air de Berlin planait déjà durant ma tendre enfance. Mes grands-parents y ont vécu 30 ans et ma maman y a grandit jusqu’à ses 18 ans. Ils s’y sont installés juste après la construction du mur, en août 1961 et habitaient dans le quartier français de l’époque au nord ouest de Berlin. Après la chute du mur, ils sont revenus à leurs origines, dans le nord de la France. Tout petit donc, j’ai entendu parler de Berlin, vu des photos, des bibelots en lien avec Berlin. Ma mère avait un porte-clef représentant Berlin et ses différents quartier, un bout du mur que mes oncles étaient allés décrocher trônait dans le salon sur un petit présentoir…

Et puis, les Fauves de La Ménagerie (une association de théâtre francophone berlinoise) m’ont donné l’opportunité d’effectuer mon stage de fin d’études à Berlin. J’ai alors pu mettre des images sur toutes les histoires qui m’avaient été contées. Je suis tombé littéralement amoureux de la ville, de son atmosphère. Je m’y suis senti heureux.

Quels sont les endroits que tu conseilles pour s’éloigner des touristes et en prendre plein la vue ?

Un de mes repères fétiches : l’ACUD, un lieu typiquement à l’image de Berlin qui se trouve au 21 Veteranenstrasse. Il s’agit d’un ancien squat transformé en “Kunsthaus” (maison d’artistes) qui accueille à la fois un bar, un théâtre, un cinéma, une galerie d’art et un club intimiste à la programmation alléchante !

Je conseille également  d’aller faire un tour dans le Treptower parc au sud-est de Berlin. En son sein, on y trouve un monument dédié aux soldats soviétiques morts durant la seconde guerre mondiale. L’architecture est très impressionnante, on s’y sent tout petit. Et si on pousse la balade un peu plus au sud, on peut découvrir un parc d’attractions abandonné qui vaut le détour : ambiance glauque assurée.

Et enfin, dans la Görlitzer Strasse, au numéro 52, vous trouverez un petit resto, sans prétention, mais surtout, à l’étage -empruntez l’escalier de fer en colimaçon- une galerie d’art nommé “Kunst 100” -toutes les œuvres sont à moins de 100 euros)-et par dessus tout, un bar à cocktail caché au décor magnifique… Mais chut c’est un secret et c’est ouvert seulement le week-end.

Combien de temps faut-il prévoir pour profiter de la ville ?

Berlin est immense… Chaque quartier est un village à visiter, aux ambiances et aux charmes différents. Certes en 3 ou 4 jours, vous pourrez voir les « essentiels ». Mais je crois qu’une petite semaine n’est pas de trop pour pouvoir capter l’effervescence de cette ville et s’imprégner de cette atmosphère dont je vous parlais.

Quel budget faut-il prévoir ? 

Le budget, c’est aussi le gros atout de Berlin, dont le slogan est « Arm, aber sexy » (pauvre, mais sexy). On mange dans des supers restos pour 10 euros, on s’enfile un bon Döner pour 3 euros, vous trouverez des bières d’un demi-litre à 1 euro et un cocktail en bar coûte à peu près 7 euros ! Les musées ne sont pas donnés et réduiront vite votre budget, tout comme les clubs (10 à 15 euros l’entrée) si vous aimez danser.

Quels sont les applications que tu recommandes pour voyager dans ce pays ?   

Un indispensable : l’app BVG qui réunit les cartes de tous les moyens de transports publics de Berlin (train, metro, bus, tram), vous permet de trouver votre chemin, de connaître les horaires et les meilleurs connexions pour aller d’un point à un autre.

L’application Bandsintown : la scène musicale berlinoise est immensément active et nombreux groupes internationaux viennent s’y produire, dans des clubs ou des bars. Trouvez le concert aux alentours à ne pas rater !

Durst (qui signifie soif) : une application typiquement berlinoise qui vous propose une carte des « Spätis » (sorte d’épiceries/nightshop) ouverts toute la nuit pour vous délecter d’une bonne bière bien fraîche.

Et enfin, Berlin Vegan : Berlin est réputé pour son côté alternatif, écolo, on peut le dire un peu « hippie ». Les restaurants proposent presque désormais tous un menu vegan. Avis aux amateurs !

Découvrir Berlin en un week-end

As-tu des conseils au niveau des préparatifs à donner à ceux qui veulent partir en week-end à Berlin ? 

Mon premier conseil serait de ne pas se cantonner à une certaine froideur (architecturale notamment) que peut dégager la ville au premier abord… Mais plutôt de se laisser imprégner de son atmosphère et du charme indicible de cette ville au passé torturé.

Si vous êtes attiré par Berlin, la magnétique, jetez un œil à mon blog Découvrir Berlin et aux suggestions que je vous concocte chaque semaine. Imprimez-les, emportez-les avec vous et téléchargez sur votre smartphone ma carte de bars/restos et clubs préférés !

Et puis, Berlin, c’est près de huit fois la taille de Paris en superficie… Alors le mieux c’est de réserver une visite guidée à vélo en début de séjour, histoire vous donner un chouette aperçu de la ville !

Enfin, amateurs de Techno et oiseaux de nuit, compilez-vous une petite tenue noire et enfilez vos baskets ou Dr. Martens si vous souhaitez augmenter vos chances d’entrer dans ce club mythique qu’est le Berghain.

As-tu vécu un choc culturel important ?

Originaire du Nord et ayant vécu ensuite deux ans aux Pays-Bas… Je ne peux pas parler de choc culturel à proprement parlé. D’autant plus que Berlin est une ville très internationale où l’on y croise des gens du monde entier (et d’ailleurs beaucoup de Français !).

Par ailleurs, ce cliché de la rigidité allemande existe bel et bien. Il a ses avantages : on peut se fier beaucoup plus facilement aux gens, on se sent plus respecté et également très en sécurité.

Et ses inconvénients : lorsque votre pote berlinois ne comprend pas le concept de l’improvisation et que votre week-end se doit d’être planifié au millimètre près… Ou lorsque vous traversez au rouge et que l’on vous fait les gros yeux (alors qu’aucune voiture n’est visible à l’horizon). On finit par en sourire et à être patient.

Ce qui me plait le plus, c’est cette atmosphère fraîche et détendue qui règne dans les rues de cette ville pourtant sulfureuse et bouillonnante. Si vous passez un week-end à Berlin, sachez qu’on respire : c’est une ville verte, ouverte, parsemées de jolis parcs dans lesquels on aime faire griller quelques Wurst (saucisses en allemand), et également entourées de grands lacs, parfait pour se rafraîchir l’été.

Et les nuits (ou devrais-je dire les petits matins)… qui sont folles. Berlin regorgent de clubs et bars tous plus fous les uns que les autres. Il y en a pour tous les goûts et moi j’en suis très friand !

Découvrir Berlin le temps d'un week-end

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *